Qu‘est-ce qu’une séance type ?

Présentation du cours

La séance type dure entre 1h10 et 1h15, et comporte 9 séquences :

      • un recentrage ou retour au calme
      • et des mouvements préparatoires de la nuque et du cou, en position assise
      • des étirements
      • des mouvements dynamiques (danses dissociées)
      • des Arkanas majeurs
      • des mouvements méditatifs (représentant les lettres de l’alphabet ou les nombres dans l’espace)
      • un nouveau recentrage
      • une relaxation
      • et un moment de partage (même de silences !) dit « cercle du respect »

1502554_413074712192010_7228748586836543978_n
Dans leur grande majorité, les enchaînements visent – par leurs mouvements d’ouverture des bras, d’assouplissement de la nuque ou de redressement de la colonne vertébrale – à créer une plus grande amplitude de la cage thoracique, donnant ainsi plus d’espace au diaphragme et aux poumons habituellement comprimés. La détente du diaphragme a un effet direct sur le vieillissement et la longévité, car de cette détente dépend l’oxygénation des systèmes organiques
D’où la nécessité de respirer correctement, d’autant que les tensions musculaires chroniques passent la plupart du temps totalement inaperçues. Respirer plus librement induit également une attitude de plus grande confiance et d’ouverture à la vie, dont on peut accepter sans peur les risques à chaque instant. L’énergie refoulée, enfouie, bloquée au plus profond des muscles peut remonter et s’exprimer – rayonner – si les tensions se dénouent

Avant tout un état d’esprit

Il est proposé de toujours accomplir ces mouvements sans forcer, sans se comparer, sans se juger, calmement, et avec le plus de conscience, le plus d’ attention possible. Ils s’apprennent essentiellement par imitation, ce qui nécessite aussi de l’attention. La séance est ainsi conduite avec le minimum de paroles nécessaire, laissant chacun à ses découvertes, ses observations, ses expérimentations personnelles, et évoluer à son propre rythme..

séabce type soufieséance type philosophieséance type samadevaMême s’il y a quelques variations possibles dans les séquences (il existe plusieurs séances types… avec une musique différente et chacune leur danse dynamique, plusieurs séries d’étirement, toutes les lettres de l’alphabet et leur enchaînement à intégrer petit à petit) – cette séance type est volontairement répétitive, quasi ritualisée.

 Il ne s’agit en effet en aucun cas d’aller dans le sens superficiel du consommateur contemporain toujours avide de nouveautés, de performances, de résultats immédiats ne demandant pas trop d’effort – mais il est au contraire proposé d’entrer dans la profondeur, souvent dans la lenteur, de maintenir son attention aux mouvements malgré leur réalisation de plus en plus facile – et l’automatisme, la mécanicité croissants qui s’en suivent – d’observer comment nos pensées, nos émotions nous empêchent d’être simplement là, présents à ce que nous faisons, à ce que nous vivons, à qui nous sommes…

10945546_922337077778630_1901973109005445171_nIdris Lahore explique que les mouvements lents développent une certaine capacité de réceptivité – ils permettent de se préparer à la concentration, à la façon de ramasser l’attention, de se charger d’une énergie de qualité supérieure – tandis que les mouvements rapides développent davantage la capacité d’agir vers l’extérieur. Ce pourquoi la plupart d’entre nous – du fait de nos problèmes d’affirmation de nous-mêmes vers l’extérieur – a un intérêt naturel pour les mouvements rapides… De plus, la lenteur révèle l’agitation permanente dans laquelle la plupart d’entre nous vit, et cette prise de conscience peut ne pas être agréable ! Mais, petit à petit, le goût croissant pour ces mouvements lents devient comme un baromètre de notre maturité émotionnelle

 

Une véritable méditation en mouvement

didactique yoga derviche avec EnneaCe qui est proposée là, c’est l’apprentissage d’une immobilité autant physique qu’émotionnelle et intellectuelle qui permet d’entrer peu à peu en contact avec des dimensions plus profondes de son être. En tous cas, le premier cadeau de cet effort et de cette persévérance est une vie plus vivante au quotidien, partout où on se trouve, et quoi qu’on fasse…

 


(1) Dans « Sama » n°9, décembre 2003, bulletin de la Fédération Internationale du Samadeva
(2) Tous renseignements utiles sur le site concerné au Yoga derviche; voir également la bibliographie), CD…

Les contre indications

Epilepsie, maladie de Parkinson, syndrome de Ménière, certaines pathologies cardiaques, circulatoires, rhumatismales et infectieuses, certaines pathologies psychiatriques. Dans tous ces cas, l’autorisation préalable du médecin traitant est nécessaire. Certains exercices pourront être pratiqués, d’autres devront absolument être évités. Les contre-indications ponctuelles sont : la grossesse avancée, l’infarctus récent, une intervention chirurgicale au cours des six derniers mois.